Hyacinthe Rigaud à l'étude d'un traité de peinture

C'est aujourd'hui qu'aura lieu la présentation par les archives départementales des Pyrénées Orientales, à Perpignan, d'un petit carnet ayant appartenu à Hyacinthe Rigaud, et présentant différentes sections d'un traité de peinture. Ce carnet, anciennement dans la collection de l'érudit catalan François Jaubert de Passa (1785-1856) a été acquis récemment par le service des archives. Il porte différentes inscriptions dont Hyacinthus Rigaud 1729, semble être le maillon d'un ensemble plus vaste qui reste à reconstituer.

Page de titre du traité de Boutet. Paris, BNF. d.r.

Page de titre du traité de Boutet. Paris, BNF. d.r.

Présenté il y a quelques temps comme un traité inédit de Rigaud (« du bon usage des couleurs »), il semble que cette attribution hâtive ait été revue comme une copie par l'artiste d'un traité plus ancien, celui du miniaturiste Claude Boutet, daté de 1672 et imprimé dans différentes éditions successivement corrigées : Traité de mignature pour apprendre aisément à peindre sans maistre, avec le secret de faire les plus belles couleurs, l'or bruny et l'or coquille.

Le traité de Boutet, même s'il se réfère à la miniature, livrera au lecteur quelques clés de l'art subtil des couleurs comme Rigaud eut à les utiliser. Cela aidera sans doute à mieux distinguer aussi les copies d'après le maître, des magnifiques originaux tant loués de son vivant.

Gageons enfin que l'étude historique de ce petit carnet livrera les secrets les plus avoués de Rigaud, celui probable dit-on, de la confection de son propre traité...

Hyacinthe Rigaud à l'étude d'un traité de peinture
Hyacinthe Rigaud à l'étude d'un traité de peinture
Retour à l'accueil