Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Suivez l'actualité du peintre Hyacinthe Rigaud (1659-1743). Inscrivez-vous !

L'inventaire après décès du graveur Jean Moyreau (1762)

 

Inventaire

après le décès

du sieur Moyreau

15 novembre 1762

 

L’an mil sept cent soixante deux, le quinze novembre, deux heures de rellevée, à la requête de demoiselle Marie Madeleine Benevault, veuve de Jean Moyreau, graveur du Roy, demeurante à Paris, rue de la Harpe des Mathurins, paroisse Saint Etienne du Mont, tant en son nom, à cause de la communauté des biens qui a été entre elle et sondit deffunt mary, laquelle elle se réserve d’accepter ou renoncer ainsy qu’elle avisera bon être, que comme tutrice de demoiselles Marie Anne Madeleine et Marie Charlotte Moyreau, ses filles, mineures et dudit deffunt, seules et uniques héritières chacune pour moitié dudit feu sieur leur père,

 

Et en la présence de sieur Jacques Geffrier, maître bonnelier à Paris, y demeurant, rue Saint Honoré, paroisse Saint Eustache, au nom et comme subrogé tuteur desdites demoiselles mineures, éclu à ladite charge ainsy que ladite veuve Moyreau à celle de tutrice, de l’avis des parents et amis desdites mineures homologuée par sentence rendue au Châtelet le douze novembre mil sept cent soixante deux, lesquelles charges ils ont chacun à leur égard accepté, par acte étant ensuitte de ladite sentence, étant enregistré de maître Legras, greffier de la chambre civile dudit Châtelet de Paris,

 

A la conservation des droits des parties et de tous les autres qu’il appartiendra, il va être, par les conseillers du Roy, notaires audit Châtelet, soussignés, procédé à l’inventaire et description en acte de tous et uns chacun, immeubles meublans, habits, linges, hardes, outils, ustancils et marchandises concernant la profession de graveur, vaisselle d’argent, deniers comptants, bijoux, titres, papiers et autres renseignements desdites succession et communauté, trouvés dans les lieux cy après désignés et où ledit sieur Moyreau est décédé le vingt six octobre dernier, le tout dépendant d’une maison size susdite rue des Mathurins, dont ledit sieur Bunetat, en principal locataire, le tout mis en évidence et représenté par ladite dame veuve Moyreau, après avoir fait serment en mains desdits notaires soussignés de n’avoir rien détourné, fait, ny vu détourné aucuns desdits effets, directement ny indirectement, la prisée desquels va être faite par messire Pierre Claude Dehaizé, huissier, commissaire priseur, demeurant à Paris, quay de la Mégisserie, paroisse Saint Germain L’Auxerrois, qui va faire ladite prisée eu égard au cours du tems présent, ainsy qu’il suit et ont signé,

 

m. m. Bennevaut [sic]

Geffrier

Regnault                     De Haizé                  Fortier

 

 

Dans la cave

 

Item soixante bouteilles ou caraffons de grosse verre remplis de vin de Bourgogne et quarante bouteilles ou caraffons de verre vuide, prisé le tout ensemble trente deux livres cy………32

 

Dans la cuisine au troisième étage ayant vue sur la cour

 

Item deux vieux chenets, une pelle, une pincette, deux trépied, deux grilles, deux poeles à frire, une a maron, deux fers a repasser [le] linge, une petite pelle, une pincette de fourneau, une équette, une grande fourchette, deux leche fritte et une broche à main le tout de fer, un tourne broche a volant garni de fer, cordages et poids de pierres, une autre broche à main, un tas de poterie et terre et grais, et différents mesmes ustansils de ménage tant en bois que fer blanc qui n’ont mérité description, prisés douze [livres]…………………12#

 

Item deux bouillottes du levant, un couvre plat de fer blanc, soixante pièces de fayance en plats, assiettes, saladiers et autres ustansils de ménage, partie félé, un plat et une boule a ris, une seringue d’etain à canon plat, prisé le tout ensemble………….16#

 

Item un huillier et ses caraffes de christal, quatre salières aussy de christal, quatre gobelers et deux caraffes à eau, prisés…………..2#

 

Item deux bassinoires, un chauffrette, une tourtière, le tout de cuivre rouge, une casserole de fer battu, prisé le tout ensemble………..9#

 

Item un moyen et un petit chaudron, deux poelons à bouillir, deux cuillères à poelon, une écumoire, quatre chandeliers et un martinet, le tout de cuivre jaune, prisé ensemble……….12#

 

Item une fontaine de grais revetue de doziers, tenante environ deux voyes d’eau, garnie d’un robinet de potin et sa soupière de bois d’aulne tourné, prisé…………..12#

 

Item deux rouets à filer aux pieds, un dévidoir, une table à chassis pliant, une autre pied tourné, une autre table de bois blanc sur ses deux tretaux de bois de chene, un vieux bas d’armoire de differens bois, un garde manger garni de toille, une vieille armoire de bois de noyer à deux portes garnis de deux ferrures, trois chaises remplis de bourre et trois en toile de tapisserie de moquette et maroquin, un vieux rideau de fenestre de serge verte, un soufflet commun, prisé le tout ensemble et presque hors d’usage avec un balet de crin……………..8#

 

Dans l’antichambre coté servant d’entrée dans l’appartement

 

Item une fontaine et sa cuvette à laver les mains de fayance, un tabouret de bois avec un marche pied, deux chaises de bois de chene, l’une foncée d’osier et l’autre de paille, une autre chaise remplie de bourre et crin, couverte de maroquin, un tourne broche de fer blanc avec sa petite broche, un marche pied de bois de chene, une table à chassis pliant, prisé le tout ensemble……..5#

 

Item un grand bas d’armoire de bois de chene à deux portes brisées, deux armoires de bois blanc, peintes en gris, l’une à deux battans, l’autre à un seul, fermant à clef, une devanture d’armoire à une seul volet aussy de bois et peint de même, prisé ensemble…………..16#

 

Item neuf aulnes de cours en différents morceaux de vieille tapisserie de la port Paris à oiseaux et à fleurs, prisé…………10#

 

Dans une chambre aussy à côté de la cuisine ayant vue sur la cour

 

Item deux chaises foncées de paille, une foncée de bourre et crin couverte de moquette verte et rouge, un saloir de bois de chene, une grande table de bois blanc sur son pied brisé, une autre table de différents bois sur son pied tourné, un grand coffre bahut couvert de cuir, une armoire en deux corps de bois a quatre battans et deux tiroirs, prisé le tout ensemble………….20#

 

Item deux grands equarré de toilette et un coffre de bois de palissandre, un miroir ceintré de quinze pouces de large sur douze, dans sa bordure de nois de palissandre, deux flacons de toilettes, deux toilettes, une juppe de serge, un petit miroir de huit pouces sur six à bordure doré, deux petits coffrets couvert de cuir dont un à tiroir, prisé le tout ensemble la somme de……………20#

 

Item dix aulnes de cours en différens morceaux de tapisserie de la port paris à oiseaux et à fleurs, deux rideaux de serge verte, prisé....8#

 

Item deux couchettes à bas pilliers de deux pieds et demi de large, cinq matelas dont trois de laine et deux de bourre, l’un couvert de toille à carreaux, trois traversins de coutil pleins de plumes, quatre couvertures de laine blanche, deux pavillons de serge verte, un lit de repos garni de son matelas foncé de paille et bourre couvert de panne verte, prisé le tout ensemble……….80#

 

Item un lit de sangle et une échelle de bois d’aulne, prisé………..3#

 

Dans un petit cabinet ensuitte ayant vue sur la cour

 

Item une table de bois blanc sur ses quatre pieds et banc de bois de chene, un autre dessus de table, deux bouts de planches en tablette, une petite cassette à habits, prisé le tout ensemble la somme de…………2#

 

Dans la salle de compagnie ayant vue sur la rue

 

Item deux chenets à champignons de fer poly, deux bras de cheminée à double bobèches de cuivre en couleur, prisé ensemble la somme de…………..8#

 

Item quatre fauteuils et deux chaises de bois d’hetre foncé de canne, quatre coussins de plumes, couvert de coutil, avec des mouchoirs d’indienne prisé ensemble………….20#

 

Item deux grands bas d’armoire [de] différents bois de chene et noyer a chacune deux battans fermant à clef, une grande table de forme oblongue sur son pied en gueridon de bois peint, prisé ensemble…………………24#

 

Item une commode de bois de palissandre de forme ancienne à deux grands et deux petits tiroirs orné de mains et entrées et cléfs de cuivre en couleur avec son dessus de marbre, une table aussy de marbre sur son pied en console de bois doré, une table à cadrille imparfaite avec son dessus de drap vert, prisé le tout ensemble…………….60#

 

Item une pendule dans la boite et sur son pied de marqueterie à cadran de cuivre émaillé marquant les heures et les minuttes, sonnant les heures et les demies, portant le nom de Gault à Paris, prisé………….120#

 

Item quatre parties de rideaux de fenestre de toille de cretonne de laune chacun d’un lez sur deux aulnes et demi de haut avec leurs tringles et anneaux, prisé………….12#

 

Item quinze lez sur deux aulnes et demi de haut de toille verte de Saint Lazarre, servant de tapisserie, prisé…………..12#

 

Item un trumeau entre deux fenestres de deux glaces celle d’en bas de vingt deux poulces, celle d’en haut de vingt quatre sur chacune vingt un de large, dans sa bordure de bois doré ceintrée, un autre trumeau de deux glaces, celle d’en bas de vingt huit poulces, celle d’en heut de seize sur chacun vingt cinq de large, pris aussy dans sa bordure de bois diré, prisé ensemble………….110#

 

Dans la chambre à coucher où est décédé ledit sieur Moyreau ayant pareille vue

 

Item une grille de feu en deux parties, pelle, pincettes de fer poly, une petite piramide de fer en couleur ou soufflet commin, prisé ensemble la somme de six livres cy………10#

 

Item deux flambeaux, mouchettes et porte mouchette, quatre binets, une sonnete, le tout de cuivre argenté, une mouchette d’acier, deux bras de cheminée à une seule bobèche de cuivre en couleur, un bénitier de cuivre estampé et argenté, prisé le tout ensemble…………12#

 

Item un christ de platre bronzé sur sa croix de bois noircy, deux cuvettes et un pot à eau de fayance, un écran de carton sur son pied en guéridon de bois d’etre, prisé ensemble…………….2#

 

Item trois chaises de bois de fresne foncées de paille, deux fauteuils semblables, une table de travail de bois de chene garni d’un tiroir de dessus couvert de toille cirée, une chaise remplie de bourre et crin couvert de maroquin, prisé le tout ensemble……………12#

 

Item deux fauteuils de commodité remplis de crin, couverts de tapisserie à l’eguille, l’une à figure en petits points, l’autre de deux vert fin petites chaises à haut dossiers remplis de crin, couvert d’ancien damas, fond de paille et gris de perle avec des housses en surtout de toille grise, prisé le tout ensemble………….36#

 

Item un petit miroir d’une glace de quinze poulces sur vingt dans son filet de bois doré, un trumeau de fenestre de deux glaces, celle d’en bas de trente deux poulces, celle d’en haut [de] dix neuf sur chacune dix sept, dans sa bordure de bois doré, prisé ensemble…………58#

 

Item un bureau ancien de marqueterie à six tiroirs extérieurs et un guichet sur ses huit pieds, prisé…………..10#

 

Item une commode de palissandre à deux grands et deux petits tiroirs, orné de mains et entrées de clefs de cuivre en couleur, son dessus de marbre rance, prisé…………..60#

 

Item une armoire de bois de noyer ceintrée à deux battans fermant à clefs, garnie de sa corniche et d’un grand tiroir, prisé quarante livres cy………….40#

 

Item un paravant de six feuilles d’ancien raz de Sicile et satin garni de son pare de velours vert, une partie de portiere de deux lez de panne verte et trois bandes de tapisserie de soye, un petit tabouret de pied remply de bourre, couvert de moquette gauffré, prisé ensemble………….18#

 

Item quatre parties de rideaux de fenestre de toille de fil avec leurs tringles et anneaux, douze aulnes de cours sur deux aulnes et demi de haut de tapisserie point de Hongrie, prisé ensemble…………….27#

 

Item une couchette à bas pilliers de quatre pieds et deux de large, garni de ses barres de fer, avec une paillasse, deux matelats de laine couvert de toille a carreau et futaine, un lit, un traversin de coutil plein de plumes, deux couvertures de laine blanche, une courte pointe en tapis de vieille indienne, fond gros rouge, la housse complette, un baldaquin d’ancien damas vert avec sa housse en surtout de serge de même couleur, prisé le tout ensemble…………..130#

 

Item une paire de moyenne balance et une petite a plateau de cuivre jaune, une pelle d’un marc de fonte de cuivre imparfaitte, quatre livres pezant de differents poids de fer, un garde feu de taulle, prisé le tout ensemble………4#

 

Suivent les habits, linges, hardes à l’usage dudit sieur Moyreau,

trouvé dans les armoires et commodes cy devant inventoriées

 

Item un juste au corps de culotte de drap couleur de ventre de biche retourné, deux juste au corps et une veste de drap noir, une culotte de même drap, un juste au corps et deux culottes de camelot, deux vestes de gros de Naples, une de velours cizelé, une de velours a poille, le tout noir, une vieille veste de satin couleur de cerise, trois culottes de velours, un drap noir, un surtout de camelot cramoisy, une veste de soye et coton mêlé d’or, une robbe de chambre d’indienne fond gros bleu a ramage de différente couleurs, deux chapeaux de cuir castor à bord d’or prisé le tout ensemble…………..107#

 

Item une canne boy garnie d’un lez de fil d’or, une épée à garde, poignée, bout et croche d’argent, une autre à garde de cuivre, poignée de fil d’argent, trois perruques nouées de cheveux grisaille, trois paires de bas de soye noir, un bonnet de laine, deux paires de souliers, prisé le tout ensemble………..40#

 

Item six chemises dont quatre de demi hollande, touttes garnies de manchettes et jabots de mousseline, six autres de nuit de toille de cretonne non garnie, douze cols de mousseline, six coeffes de bonnet de nuit, cinq paires de bas de dessous de coton, douze mouchoirs à moucher de différente toille et couleurs, prisé le tout ensemble……………74#

 

Item une robbe de chambre de taffetas rayé de deux vert, un petit manteau de lin d’indienne, prisé ensemble………….14#

 

Suivent les habites, linges et hardes de ladite dame Moyreau,

trouvés et étans dans les armoires cy devant inventoriées

 

Item une robbe et son jupon d’indienne fond vert, une robbe et son jupon de petit taffetas des Indes à carreau bleu et blanc, une bobbe et un tablier d’indienne fond blanc, deux jupons de damas, l’un blanc l’autre vert, un manteau de lit et un jupon d’indienne, deux mantelets de taffetas, l’un houetté, l’autre simple, deux évantails d’os, deux paires de bas de soye blanc, six autres de fil et coton blanc, trois paires de chaussure de différentes étoffes, prisé le tout ensemble……………96#

 

Item trois jupons de dessous, trois corsets et trois camelots de futaine et bazin, trois paires de poches de bazin d’orléans, deux mouchoirs à moucher de différente toille et couleurs, prisé le tout ensemble……………44#

 

Item quinze chemises de différente toille de Guibert et cretonne partie garnie de manchettes plattes et tours de gorge de mousseline, deux garnitures à deux pièces chacune de différente dentelle à raiseau et à bride, quatre garnitures enteuses garnies de différente petite dentelle commune, dix bonnets piqués, six mouchoirs de cols de différente mousseline, quatre paires de manchettes tant a un qu’à deux rang de différente mousseline rayée et brochée, prisé le tout ensemble…………64#

 

Item un manchon de fouine prisé…………..3#

 

Suit le linge de ménage

 

Item douze draps de maitres de douze à quatorze aulnes a la paires, huit petits draps de différente toille de cretonne et Alancon, partie élimé, trente six serviettes et six nappes de toille pleine, quatre rideaux de toille de fil, quatre tayes d’oeillers, prisé le tout ensemble………..118#

 

Item trente six torchons et six tabliers de cuisine de grosse taille, un paquet de vieux linge qui n’a mérité description, un sau remply de différents morceaux d’étoffe serge et toille qui n’ont quassy mérité description, prisé dix livres cy………..10#

 

Suivent les bijoux et vaiselle d’argent

 

Item une montre dans la boite d’or à cadran d’émail, marquant les heures et les minutes, portant le nom de Julien le Roy, garnie d’une chaine et crochet de pensbet, une autre montre dans sa boite d’or aussy à cadran d’émail marquant les heures et les minutes portant le nom de nepveu à Paris, une autre montre aussy dans sa boite d’or à cadran d’émail, marquant les heures et les minuttes n’ayant aucun nom d’auteur, garnie d’une chaine d’acier, une autre montre dans sa boite et a cadran d’argent marquant aussy les heures et les minuttes, portant le nom de Morisset à Paris, prisé ensemble………….320#

 

Item deux portes  crayons d’argent, un porte col a agraphe aussy d’argent, une paire de boucles de souliers et une de jarretière, les tours d’argent chappe et ardillon d’acier, prisé le tout ensemble avec une paire de boutons de manche de pierre fausse, prisé seize livres cy………….16#

 

Item une croix brontante montée de cinq diamans rozes et quatre petits en cadrille, une paire de boucles d’oreilles montées de chacune neuf diamans roze, une bague a anneaux d’or montée d’une petite jacinthe et quatre petites pointes de rozes, prisé ensemble……………200#

 

Item une bague d’or montée d’une cornaline gravée en creux, prisé…………..5#

 

Item seize cuillières, onze fourchettes à bouches, six cuillières à caffé, une à potage, deux gobets en timballe, le tout d’argent poinçon de Paris, pezan ensemble huit marcs trois onces quatre gros, fixés à juste valeur et sans crue comme vaiselle platte à raison de quarante huit livres six sols cinq deniers le marc, revenant ladite quantité audit prix à la somme de quatre cent sept livres treize sols unze deniers…………….407 – 13 – 11

 

Item une écuelle à oreille, trois gobelets à pied, un manche de couteau, deux flambeaux, le tout d’argent poinçon de Paris, pezant ensemble huit marcs une once cinq gros, fixé à juste valeur et sans crue à raison de quarante sept livres douze sols deux deniers le marc, comme vaiselle montée, revenant ladite quantité audit prix à la somme de troix cent quatre vingt dix livres dix sols six deniers cy………….390# - 10 – 6

 

Item quatre vingt jettons d’argent pezant deux marcs deux onces trois gros fixé aussi à juste valeur et sans crue suivant la déclaration du Roy, à raison de quarante huit livres treize sols six deniers le marc, revenant ladite quantité audit prix à la somme de cent unze livres quinze sols sept deniers cy……………..111# - 15 - 7

 

Ce fait après avoir vacqué jusqu’à six heures du soir sonnés, tout ce qui a été cy dessus inventorié est demeuré, du consentement dudit soeir Geffrier, en la garde et possession de ladite dame [veuve Moyreau] qui le reconnoit et s’en charge pour les représenter touttes fois et quantes et la vacation pour la continuation du présent inventaire a été remise à demain, mardy, huit heures du matin et ont signé ces présentes où dix mots sont rayés comme nuls,

 

m. m. Bennevaut [sic]               Geffrier

Raynault                 De Haizé                  Fortier

 

Dudit jour mardy seize novembre mil sept cent soixante deux, huit heures du matin, suivant l’assignation prise par la dernière vacation, il va être, par les notaires soussignés, procédé à la continuation du présent inventaire, es même requetes et présence desdits et ainsy qu’il suit,

 

Suivent les marchandises, planches avec leurs impressions, par les feuilles d’estampes et desseins, estampes en cadre et tableaux, composant le fond dudit deffunt sieur Moyreau, prisées à juste valeur et sans crue par ledit sieur Delaizé, de l’avis de sieur Jacques Chereau, graveur en taille douce, demeurant rue Saint Jacques, paroisse de Saint Benoist et de sieur François Joullain, aussy graveur en taille douce, demeurant quay de la Mégisserie, paroisse de Saint Germain Lauxerrois,

  Wouvermans

Oeuvres de Ph. Wouvermens hollandois, gravées d'après ses meilleurs tableaux qui sont dans les plus beaux Cabinets de Paris et ailleurs dédiées à son Altesse Serenissime Monseigneur le Comte de Clermont, prince du sang, par son très humble et très obéissant serviteur I. Moyreau, graveur du Roy, 1737 (frontispice de Jacques de La Joue)

 

N° 1er.                       Item quatre vingt huit planches d’après Wouvermans, de trois grandeurs différentes, savoir cinq grandes planches, soixante et quinze planches moyennes, et huit petites avec quatre mil quatre vingt unze feuilles d’impression desdits planches, tant grandes, moyennes que petites, prisé ensemble la somme de douze mil cinq cent soixante livres cy…………….12560#

 

L-adolescence.jpg

Jean Moyreau d'après Jean Raoux : "les quatres de la vie : l'adolescence"

 

Item quatre planches représentant Les quatre ages d’après Raoux, peintre, avec les impressions au nombre de cinquante cinq épreuves des quatre, prisée ensemble la somme de trois cent livres cy………….300#

 

PaniniII.jpg

Jean Moyreau d'après Givanni Battista Panini : Mausolée Antique © The Trustees of the British Museum

 

Item deux planches d’après Jean Paul Panini, représentant ruines édifiées antiques avec cent quarante épreuves, prisées ensemble trois cent livres cy………….300#

 

Item une planche d’après Claude Le Lorrain, avec cent soixante épreuves prisé ensemble cent cinquante livres cy………….150#

 

Item une planche escorte d’après Casanova avec cent épreuves prisée ensemble deux cent livres cy…………..200#

 

Telemaque.jpg

 Jean Moyreau d'après Bon Boulongne : Les adieux d'Hector à Telemaque

 

Item une planche Les adieux d’Hector et Andromaque d’après M. Boullongne prisée………..24#

 

Lazare.jpg

Jean Moyreau d'après Bon Boullogne : La résurrection du Lazare © The Trustees of the British Museum

 

Item une planche Résurrection du Lazarre du même point d’épreuves, prisé quarante livres cy……………40#

 

recreation.jpg

Jean Moyreau d'après Jan Brueghel l'ancien : la récréation flamande © The Trustees of the British Museum 

 

Item une planche Récréation flamande d’après Beugle et trente épreuves prisé vingt quatre livres cy……………24#

 

chute-d-eau.jpg

Jean Moyreau d'après Filippo Napoletano : La chute d'eau © The Trustees of the British Museum

 

Item une planche La Chutte d’eau d’après Philippe napotetane avec trente épreuves prisé vingt quatre livres cy…………..24#

 

Item une planche représentant l’Hyver d’après Beugle et trente six épreuves prisé dix huit livres cy……………….18#

 

Item une planche Le triomphe de l’amour sur les quatre Elements d’après lesueur[1], prisé douze livres cy………….12#

 

Item deux planches d’après M. Wanlo représentant l’une les Roy Louis quinze et la Reine, et l’autre le Roy Stanislas et la Reine, prisé ensemble la somme de douze livres cy…………12#

 

Item deux planches représentant le Roy François premier et l’autre dona N. Maitresse de Paul Veronese prisé douze livres cy………..12#

 

Moyreau

Moyreau, gravé par lui-même d'après Donat Nonotte

 

Item une planche représentant le portrait de feu M. Moyreau appartenant à madame sa femme, point d’épreuves………….Mémoire

 

Rubens.jpg

La Chasse aux lions & aux tigres, gravée par Moyreau d'après le tableau de Rubens du cabinet de M. de Julienne

© The Trustees of the British Museum

 

Item une planche de chasse aux lions et aux tigres d’après Rubens, point d’épreuves, prisé vingt livres cy………….20#

 

Item un volume relié en veau contenant partie de l’œuvre de M. Moyreau d’après Vauvremant [sic] et autre prisé quarante huit livres cy………….48#

 

Item un volume relié en veau représentant le grand plan de Paris de M. Turgot, prisé vingt quatre livres cy……………24#

 

Estampes et desseins

 

N°2.               Item trois cent estampes eauforte et non finies prisés vingt quatre livres cy……………24#

 

N°3.               Item seize portraits de M. le duc de Gesvres prisé six livres…………..6#

 

N°4.               Item cinquante études de fleurs et fruits et peints sur carton et toilles prisé vingt livres………….20#

 

N°5.               Item un volume de desseins de paysages de quatre vingt prisé trois livres cy……..3#

 

N°6.               Item cent cinquante paysages à l’eau forte prisés la somme de douze livres cy……12#

 

N°7.               Item un portefeuille contenant trois cent trente estampes prisé vingt livres cy…….20#

 

N°8.               Item un portefeuille contenant quarante estampes de différents maitre prisé douze livres cy…………..12#

 

N°9.               Item un portefeuille contenant quarante estampes prisé trois livres cy……….3#

 

N°10.            Item un porte feuille contenant cent cinquante desseins prisé la somme de douze livres cy…..12#

 

N°11.             Item un porte feuille contenant cent vingt huit estampes de Wateau prisé vingt quatre livres cy…………..24#

 

N°12.            Item un porte feuille contenant cent cinquante desseins prisé six livres cy……6#

 

N°13.            Item un porte feuille contenant deux cent desseins prisé vingt quatre livres cy………..24#

 

N°14.            Item un porte feuille contenant cinquante estampes prisé trois livres cy…….3#

 

N°15.             Item un porte feuille contenant cent estampes prisé six livres cy……..6#

 

N°16.            Item un porte feuille contenant cent soixante estampes prisé vingt quatre livres cy………24#

 

N°17.            Item un porte feuille contenant deux cent estampes, sujets et portraits, prisé soixante livres cy………….60#

 

N°18.            Item cent estampes encadrées en bordures tant dorées que noircies, contenant l’œuvre de M. Moyreau prisé ensemble deux cent livres cy……….200#

 

N°19.            Cinq mains de papier grand aigle et une rame de papier de Colombier prisé ensemble soixante dix livres cy………..70#

 

N°20.            Item douze tableaux peint sur toile représentant portrait et sujets prisés ensemble, quarante huit livres cy…………48#

 

N°21.            Item une presse garnie de ses ustensiles, prisée la somme de trente livres cy……..30#

 

Et ont, lesdits sieurs Chereau et Joullain, signé la fin de leurs dits avis et ledit messire Delaizé la fin de sa prisée

 

Joullain                              J. Chereau

Delaizé

 

Suivent les livres composant la bibliothèque dudit feu sieur Moyreau, prisé par ledit sieur Delaizé, de l’avis de sieur Jean Villette, libraire demeurant à Paris, rue du Plâtre, paroisse Saint Séverin, qui a promis donner son dit avis en son âme et conscience, ainsy qu’il suit,

 

N°1.   Item vingt six volumes folio en veau, dictionnaire de Trévoux, ancienne édition, prisé cent livres cy………….100#

 

N°2.   Item neuf volumes in quarto et in octavo en veau dont vie des peintres, prisés ensemble……………15#

 

N°3.   Item trente six volumes octavo n douze et in dix huit, veau et parchemin, dont Instructions d’un père à sa fille, prisé ensemble………..3#

 

N°4.   Item trente un volumes in douze en veau dont description de Paris par Brice, prisés ensemble………….40#

 

N°5.   Item quarante volumes in douze en veau dont vies des Saints, prisés ensemble……….35#

 

N°6.   Item quarante volumes in douze en veau et brochez dont arithmétique de Barune, prisés ensemble………..36#

 

N°7.   Item quarante six volumes in douze en veau dont Thélémaque, prisés ensemble……………….30#

 

Et a, ledit sieur Villette, signé la fin de son dit avis et ledit messire Delaizé sa prisée,

 

J. Villette                Delaizé

 

 

Ce fait, après avoir vacqué jusque midy sonné, tout ce qui a été cy dessus inventorié est demeuré, du même consentement dudit sieur Geffrier, en la garde et possession de ladite dame, qui le reconnoit et s’en charge pour le représenter quand et ainsy qu’il conviendra, et la vacation pour la continuation du présent inventaire a été remise à ce vendredy vingt six du présent mois, deux heures de relevée, et ont signé,

 

m. m. Bennevaut             Geffrier                   

J. Villette                Fortier

Reynault

 

Dudit jour vingt six novembre mil sept cent soixante deux, deux heures de relevée, le présent inventaire a été continué ès mêmes requestes et présence que dit, est par les notaires soussignés, ainsy qu’il suit,

 

Suivent les papiers

 

Premièrement l’expédition en parchemin du contrat de mariage d’entre ledit deffunt sieur Moyreau et ladite demoiselle sa veuvre, passée devant Maître Fortier, l’un des notaires soussignés et son confrère, le trente un octobre mil sept cent trente neuf, dont minutte est demeurée audit maître Fortier, notaire, portant communauté de biens entre eux suivant la coutume de Paris, qui ne seroient point tenus des dettes l’un de l’autre antérieures audit mariage, en faveur duquel les père et mère de ladite demoiselle lui ont donné et constitué en dot la somme de quatre mil cinq cent livres, de laquelle somme il en entrerait en ladite communauté celle de deux mil livres et que le surplus lui sont et demeureront propre et aux siens de son côté en ligne, avec ce qui lui aviendroit et écheroit pendant ledit mariage, que le douaire a été stipulé à la somme de trois mil livres une fois payée et que le survivant prendroit pour préciput jusqu’à la somme de cinq cent livres en meubles et effets de ladite communauté, suivant la prisée de l’inventaire et sans crue de ladite somme au deniers comptans, au choix dudit survivant et aux autres clauses et conditions portées audit contrat en suitte duquel est un acte passé devant ledit sieur Fortier, notaire, le vingt six décembre audit an mil sept cent trente neuf, par lequel lesdits sieur et dame Moyreau ont reconnu avoir reçu des père et mère de ladite dame la somme de trois mil cinq cent livres, pour partie de sa dot et la somme de cinq cent livres par augmentation de dot de ladite dame, ladite pièces inventoriée une…………………..UN

 

Item deux pièces, la première est la grosse en papier d’un contrat passé devant ledit Fortier qui en a la minutte et son confrère, notaires à Paris, le six juillet mil sept cent trente deux par lequel dame Marie de Fréjeville[2], veuve de Thomas Choderlos, secrétaire du Roy[3], tant en son nom que comme fondé de la procuration de Jacques Thomas Auguste Choderlos, son fils, prêtre, docteur en théologie, ont constitué au proffit de demoiselle Elisabeth le Ligant, veuve de deffunt Guillaume Lorrain Monbar, graveur à Paris, [de] cent vingt livres de rente a tretable de deux mil quatre cent livres ; La seconde est l’expédition en papier d’un acte passé devant ledit Fortier qui en a la minutte, et son confrère, notaires à Paris, le deux juin mil sept cent trente neuf, par lequel sieur Jean Louis Huot, bourgeois de Paris et demoiselle Marie Catherine Mansard, sa femme, de lui autorisée ont cédé et transporté audit deffunt sieur Moyreau lesdites cent vingt livres de rente en principal de deux mil quatre cent livres, appartenans audit sieur et demoiselle Huot, comme elle donnataire entre vif de ladite veuve Monbar, sept septembre mil sept cent trente six, insinué le dix février mil sept cent trente huit, ledit transport signiffié à ladite dame Choderlos et audit sieur son fils par exploit de Linguet, huissier présent audit Châtelet, le six aout mil sept cent quarante, lesdites deux pièces inventoriées l’une comme l’autre ceux cy……………..Deux

 

Item quatre pièces dont la première est l’amptiation en papier d’un contrat passé devant maître Richard et son confrère, notaires à Paris, le vingt cinq may mil sept cent seize, par lequel Messieurs les Prévosts des Marchands et échevins de cette ville ont constitué audit sieur de Boulongne, peintre ordinaire du Roy en son académie Royale de peinture et sculpture, six cent livres de rente au denier vingt cinq, rachetable de quinze mil livres et réduite au denier quarante à compter du premier avril mil sept cent vingt, la seconde est l’expédition en papier d’un autre acte passé devant Bapteste et son confrère, notaires à Paris, le dix sept novembre mil sept cent trente huit, par lequel les héritiers du deffunt sieur Boulongne ont cédé et  transporté audit deffunt sieur Moyreau cinquante livres de rente au denier quarante, au principal de deux mil livres à prendre dans le contrat cy dessus, la troisième est un extrait du testament dudit feu sieur Boullongne, reçu par maître Capet et son confrère, notaires à Paris, le vingt deux may mil sept cent seize, insinué à Paris le cinq décembre mil sept cent dix neuf, par lequel ledit deffunt sieur Boullongne a donné et légué audit deffunt sieur Moyreau la somme de deux mil livres une fois payée, en rente sur la ville de Celles qui se trouveroient appartenir audit sieur testateur au jour de son décès, et la quatrième et dernière sont les lettres de ratiffication obtenues par ledit sieur Moyreau sur ledit transport, le treize mars mil sept cent trente neuf, lesdites quatre pièces inventoriées l’une et l’autre trois cy……………….Trois

 

Item cinq pièces, la première est la grosse en parchemin d’un contrat passé devant maître Billeheu et son confrère, notaires à Paris, le trois décembre mil sept cent vingt, par lequel lesdits sieurs Prévost des marchands et échevins de cette ville ont constitué à Jean Cornabé, tuteur de Jeanne Suzanne Ployard, fille mineure, soixante deux livres de rente au denier quarante, rachetable de deux mil quatre cent quatre vingt livres, la seconde est l’expédition en papier d’un acte passé devant maître Leverrier et son confrère, notaires à Paris, le huit aout mil sept cent trente six, par lesquel sieur Jean-Paul Silvestre, fondé de la procuration de ladite demoiselle Jeanne Suzanne Ployard, lors fille majeure, a cédé et transporté à demoiselle Suzanne Pourroy, fille majeure, ladite rente de soixante deux livres sur les aides et gabelles, la troisième sont les lettres de ratiffication obtenues sur ledit transport par ladite demoiselle Pourroy, le trente novembre mil sept cent trente six, la quatrième est l’expédition en papier d’un acte passé devant maître Rabouine qui en a la minutte et son confrère, notaires à Paris, le seize aourt mil sept cent trente huit, par lequel ladite demoiselle Pourroy a cédé au sieur Pierre Benevault, peintre, professeur de l’académie de Saint Luc, père de ladite dame Moyreau, ladite rente de soixante deux livres, et la cinquième et dernière sont les lettres de ratiffication obtenues par ledit sieur Benevault sur ledit transport, le quatorze aout mil sept cent trente huit, lesdites cinq pièces inventoriées l’une comme l’autre………….Quatre

 

Item la grosse en parchemin d’un contrat passé devant ledit Fortier, notaire, le vingt février mil sept cent quarante quatre, par lequel lesdits sieurs Prévost des marchands et échevins de cette ville ont constitué à ladite dame vueve Moyreau, trente six livres de rente viagère de l’édit de janvier mil sept cent quarante trois, ladite pièce inventoriée cinq cy………….Cinq

 

Item la grosse en papier d’un autre contrat passé devant ledit Fortier, notaire, le huit octobre mil sept cent cinquante un, par lequel lesdits sieurs Prévost des marchands et échevins de cette ville ont constitué audit deffunt sieur et dame Moyreau quatre vingt cinq livres de rente viagère pour en jouit par eux et le survivant sur la tête de ladite Marie Charlotte Moyreau, leur fille, ladite pièce inventoriée…………………..Six

 

Item la grosse en parchemin d’une autre contrat passé devant ledit Fortier, notaire, le vingt deux octobre audit an mil sept cent cinquante un, portant constitution par messieurs les Prévost des marchands et échevins de cette ville auxdits sieur et dame Moyreau, cinquante livres de rente viagère pour en juir par eux et le survivant sur la tête de ladite demoiselle Marie-Anne Moyreau, leur fille, ladite pièce inventoriée……………….Sept

 

Item la grosse en parchemin d’un contrat passé devant ledit Fortier, notaire, le vingt deux octobre mil sept cent cinquante un, par lequel lesdits Prévost des marchands et échevins de cette ville ont constitué audit deffunt sieur Moyreau cinquante livres de rente viagère, ladite pièce inventoriée…………….Huit

 

Item la grosse en parchemin d’un contrat passé devant maître Fortier, notaire, le vingt trois novembre mil sept cent cinquante un, par lequel lesdits Prévost des marchands et échevins ont constitué à ladite dame Moyreau, la somme de cinquante livres de rente viagère, ladite pièce inventoriée……………Neuf

 

Item deux pièces qui sont grosses en parchemin de deux contrats passés devant ledit Fortier, notaire, le même jour quatre septembre mil sept cent cinquante neuf, par lesquels lesdits Prévost des marchands et échevins ont constitué au proffit desdits sieur et dame Moyreau deux rentes viagères égales de cinquante livres chacun, pour en jouir par eux et le survivant sur les têtes desdites Marie-Charlotte et Marie-Anne Madeleine Moyreau, leurs filles, lesdits deux pièces inventoriées l’une comme l’autre………………Dix

 

Item la grosse en parchemin d’un contrat passé devant ledit Fortier le vingt sept septembre mil sept cent cinquante neuf, par lequel lesdits Prévost des Marchands et échevins ont constitué auxdits sieur et dame Moyreau, quatre vingt livres de rente viagère sur leurs deux têtes, ladite pièce inventoriée……………Unze

 

Item la grosse en parchemin d’un contrat apssé devant ledit Fortier et son confrère, le vingt neuf juillet mil sept cent trente quatre par lequel lesdits sieurs Prévost des marchands et échevins ont constitué audit deffunt sieur Moyreau, trente livres de rente viagère de la quatrième tontine, ladite pièce inventoriée………………..Douze

 

Item la grosse en parchemin d’un contrat passé devant ledit Fortier, notaire, le huit février mil sept cent trente six, par lequel lesdits sieurs Prévost des marchands et échevins ont constitué au proffit dudit deffunt sieur Moyreau, trente livres de rente viagère de la cinquième tontine, ladite pièce inventoriée………Treize

 

Item la grosse en parchemin d’un contrat de rente viagère passé devant ledit maître Fortier, le trente huillet mil sept cent quarante quatre, portant constitution par messieurs les Prévost des marchands et échevins [de] trente livres de rente viagère de la sixième tontine, au proffit dudit deffunt sieur Moyreau, ladite pièce inventoriée…………………Quatorze

 

Item la grosse en parchemin d’un contrat passé devant ledit Fortier, notaire, le vingt cinq juin mil sept cent quarante quatre, par lequel messieurs Les Prévost des marchands et échevins ont constitué au proffit desdits sieur et dame Moyreau pour jouir par eux et le survivant deux, sur la tête de Marie Anne Madeleine Moyreau, leur fille, trente livres de rente viagère de la sixième tontine, ladite pièce inventoriée……………..Quinze

 

Item la grosse en parchemin d’un contrat passé devant ledit maître Fortier, le huit janvier mil sept cent quarante six, portant constitution par messieurs les Prévost des marchands et échevins de cette ville, au proffit dudit sieur Moyreau, trente quatre livres de rente viagère, de la neuvième tontine, ladite pièces inventoriée…………………Seize

 

Item la grosse en parchemin d’un contrat passé devant ledit maître Fortier, notaire, le huit janvier mil sept cent quarante six, par lequel messieurs les Prevost des marchands et échevins de cette ville ont contitué au proffit de ladite dame Moyreau, vingt neuf livres de rente viagère, de la neuvième tontine, ladite pièce inventoriée dix sept cy…………………Dix Sept

 

Item la grosse en parchemin d’un contrat passé devant ledit Fortier le trois avril mil sept cent soixante un, portant constitution mesdits sieurs Prévost des marchands et échevins au proffit dudit feu sieur Moyreau de quatre vingt seize livres de rente viagère de la dixième tontine, ladite pièce inventoriée……….Dix huit

 

Item la grosse en parchemin d’un contrat passé devant ledit Fortier, notaire, le trente janvier mil sept cent soixante un, portant constitution par lesdits sieurs Prévost des marchands et échevins au proffit de ladite dame Moyreau de soixante trois livres de rente viagère de la dixième tontine, ladite pièce inventoriée dix neuf cy………………………Dix neuf

 

Item la grosse en parchemin d’un contrat passé devant ledit Fortier, le dix huit décembre mil sept cent soixante, par lequel messieurs les Prévost des marchands et échevins ont constitué au proffit desdits sieur et dame Moyreau, pour jouir par eux et le survivant, sur la tête de Marie-Anne Madeleine Moyreau, leur fille, quinze livres de rente de la dixième tontine, ladite pièce inventoriée………………………Vingt

 

Item la grosse en parchemin d’un contrat passé devant ledit Fortier, le dix mars mil sept cent soixante un, par lequel messieurs les Prévost des marchands et échevins ont constitué au proffit desdits sieur et dame Moyreau, quinze livre de rente de la dixième tontine pour jouir par eux et le survivant, sur la tête de demoiselle Marie Charlotte Moyreau, leur fille, ladite pièce inventoriée………………………Vingt un

 

Item un billet datté à Paris du vingt cinq juin mil sept cent quarante un, signé L. de Lorraine, prince de Pons, qui a reconnu devoir audit sieur Benevault peintre, la somme de cinq cent soixante dix livres pour ouvrages par lui faits, fournis, payables dans les termes portés au dessous, est écrit de la même main et au corps du billet le présent Billet sera payé à M. Moyreau, gendre dudit sieur Benevault au dos duquel le billet est écrit en conséquence de la distribution arretée devant moy le six juillet de len, il a été payé au sieur Moyreau la somme de quatre vingt quatre livres dix sols unze deniers, par quittance de ce jourd’huy seize novembre mil sept cent cinquante huit en suitte d’un acte du cinq octobre précédent, signé Bioche, notaire, ladite pièce inventoriée……………………Vingt deux

 

Item deux pièces qui sont deux billets dattés l’un et l’autre du dix huit aout mil sept cent soixante deux signé Bazan qui a promis payer audit deffunt sieur Moyreau savoir par le premier desdits billets deux cent livres au trente janvier prochain et par le second deux cent sept livres au premier juillet suivant, lesdites deux pièces inventoriées l’une comme l’autre……………Vingt trois

 

Item deux autres billets dattés l’un comme l’autre du quatre juillet mil sept cent soixante deux, signés l’un comme l’autre Larue, qui a promis payer audit déffunt sieur Moireau, savoir par le premier desdits billets cinquante livres au premier janvier prochain et par le second pareille somme au premier juillet suivant, lesdites deux pièces inventoriées l’une comme l’autre vingt quatre cy……………….Vingt quatre

 

Item trois actions intéressées dans les fermes générales de mil livres chacunes, garnies de trois dividendes dont le premier payable au premier abvril mil sept cent soixante deux, lesdits trois pièces tenues icy pour inventoriées vingt cinq cy………………..Vingt cinq

 

Item trois autres pièces dont les deux premières sont deux billets de la loterie Royale, établie par arret du Conseil du unze novembre mil sept cent cinquante cinq, de six cent livres chacun, numéroté vingt neuf mil cent huit et trente deux mil cinq cent quarante neuf, avec qutre coupons de vingt quatre livres chacun dont le premier est payable le premier avril de l’année prochaine et la troisième et dernière pièce est une reconnoissance de cent livres pour un lot de pareille somme, échu au duplicata d’un billet de la troisième lotterie Royale, numéroté vingt neuf mil cent neuf, garni de deux coupons de cinq livres chacuns dont le premier est payable au mois d’avril prochain, lesdites trois pièces tenues aussy pour inventoriées……………Vingt six

 

Item trois pièces qui sont trois reconnoissances pour valleur de billets de la loterie Royale, la première de sept cent livres chacun, septième époque avec chacun un coupon d’accroissemen de trente cinq livres payable au premier juillet prochain, et la troisième de six cent quatre vingt livres, huitième époque, avec deux coupons d’accroissemens dont le premier payable au premier juillet prochain, lesdites trois pièces tenues pour inventoriées………………..Vingt septembre

 

Item un petit registre contenant plusieurs quittances en suitte les unes des autres, pour les loyers d’appartement ou est décédé ledit sieur Moyreau, dont la dernière signé Bunetot du cinq octobre dernier est de la somme de quatre vingt douze livres dix sols pour le terme échu, le premier octobre dernier, ledit registre inventorié…………………Vingt huit

 

Item s’est trouvé en deniers comptants et pièces au cours de ce jour la somme de quatre cent quatorze livres cy………………..414#

 

Ce fait et après avoir vacqué jusqu’à neuf heures sonnées par double vacation pour accélerer la confection du présent inventaire et qu’il ne s’est plus rien trouvé a y comprendre, tout le contenu en y celui est demeuré en la garde et possession de ladite dame veuve Moyreau qui s’en est chargé du contentement dudit sieur Geffrier, subrogé tuteur, pour le tout représenter quand et à qui il appartiendra, et ont signé les présentes où sept mots sont rayés comme nuls,

 

m. m. Bennevault                       Geffrier

Reynault                 Fortier

 

 

 

 

 

 

 

 



[1] Mercure de France, juillet 1733, p. 1727 : « Le sieur Moyreau, vient de graver une nouvelle Estampe, sous ce titre, le Passage de l’Eau, d’après un excellent Tableau de Wauremens, de 16 pouces de large, sur 13 de haut, du Cabinet de M. Hallée [Claude Guy Hallé], Chevalier de l’Ordre de S. Michel. C’est peut-être l’unique Tableau de ce Maître où il n’y ait point de Chevaux ; c’est cependant un de ses plus beaux. L’Estampe qui est de la même grandeur que l’Original, a très bien réussi. Elle se vend chez  l’Auteur, rue Galandevis-à-vis S. Blaise. On trouve chez lui une autre Estampe qu’il a gravée depuis peu d’après un beau Tableau de le Sueur, du Cabinet de M. Fortier, Notaire, le Sujet est le Triomphe de l’Amour sur les quatre Elemens, l’Original a 41 pouces de haut sur 35 ».

[2] Marie Gau de Fréjeville.

[3] Fils de Jacques Choderlos de Laclos et de Marie Thelin, il meurt en 1729. Secrétaire du roi depuis le 17 février 1701, il termina sa carrière comme principal Commis de l’extraordinaire des guerres. Voir Anne Mézin, Les consuls de France au siècle des lumières (1715-1792), Direction des Archives et de la Documentation, Ministère des Affaires étrangères, Paris, 1997, p. 196.

Archives

À propos

Suivez l'actualité du peintre Hyacinthe Rigaud (1659-1743). Inscrivez-vous !