Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suivez l'actualité du peintre Hyacinthe Rigaud (1659-1743). Inscrivez-vous !

15 May

Un portrait de militaire chez Sotheby's New York

Publié par Stéphan Perreau

Rigaud-Sotheby-s.jpg

Portrait de militaire - ap. 1704. © Sotheby's

 

Un nouveau portrait de militaire attribué à Hyacinthe Rigaud réapparaît le 9 juin prochain, chez Sotheby's New York, à l'occasion d'une vente aux enchères de peintures anciennes (huile sur toile, H. 147,3 ; L. 114,3 cm, lot. 88). Cependant, malgré la virtuosité de la composition, et quand l'on connaît bien le niveau d'exigence en terme de qualité dont Rigaud se targue, il est difficile de soutenir que ce tableau est entièrement de la main du maître. D'évidents et nombreux repeints altèrent également la compréhension de certaines parties du tableau où l'on sent également la présence de chancis.

 

Le prototype se rapporte à la première posture connue dans l'oeuvre de Rigaud, celle du maréchal de Villars, payé 530 livres en 1704 (J. Roman, 1919, p. 107).

 

1704---Duc-de-Villars--Christie-s-.jpg

Atelier de Hyacinthe Rigaud - portrait du maréchal de Villars - v. 1704 - Marseille, musée des Beaux-art (inv. 217)

 

On connaît de nombreuses versions du portrait de Villars et la pose fut si célèbre qu'elle donna d'ailleurs une fausse identité au tableau proposé par Sotheby's.

 

Plus loin dans l'oeuvre de Rigaud, on retrouve cette vêture avec des variantes (notamment dans la position de la main et dans l'absence de bataille de fond) depuis l'effigies du duc d'Antin (vers 1710) jusque celle, tardive, de Joseph Wenzel, prince de Lichtenstein (1740).

 

1710--v.----Louis-Antoine-de-Pardaillan-de-Gondrin--Venise-.jpg

Atelier d'Hyacinthe Rigaud - Portrait du duc d'Antin (v. 1710) - collection particulière

 

1740 - Joseph Wenzel von Liechtenstein (Vienne)

Hyacinthe Rigaud - Portrait du prince de Liechtenstein (1740) - Vienne, Galerie Liechtenstein. Inv. GE1496 © S. Perreau

 

Concernant le beau portrait du prince de Liechtenstein, nous l'avions publié en 2004 avec l'autorisation du prince. (Perreau, 2004, p. 195-196). Nous y avions mis en regard un autre portrait du même modèle, en grand habit de la toison d'or. Une erreur s'était produite dans l'énoncé du texte. En effet, Rigaud mentionne le portrait ci-dessus comme « Mr le prince de Lichtenstein, ambassadeur de l'Emp.r. en grand, figure jusqu'aux genoux, habillement répété d'après celui du portrait de Mr le duc d'Antin » (Roman, 1919, p. 218). La toile est effectivement d'un grand format : H/ 146 ; L. 115 cm. L'autre tableau, figurant le prince en pied, vêtu du grand manteau de la toison d'or, est plus petit (H. 82 ; L. 65) : « Autrre en petit, figure en pié, en habit de cérémonie de l'ordre de la toison d'or. Entièrement original. Ces deux portraits ont été paiés un grand prix, et de plus le prince gratifia M. Rigaud d'une superbe tabatière d'or enrichie de diamants estimées à 5 à 6000 L. »

 

Mais auparavant, le peintre s'essaya à la pose notamment dans le portrait de Christian Gyldenloeve-Danneskjod (général danois) en 1693...

 

ChristianGyldenlove_167417034.jpg

Hyacinthe Rigaud - portrait de Christian Gyldenloeve - 1693 - Château de Frédérickborg

 

La main droite est posée sur le bâton de commandement mais celle de gauche se retrouve à l'identique sur la anche, tenant dans ses doigts le pli du manteau...

 

-------------------

 

Sans atteindre l'estimation haute de 120000 $, le tableau vendu par Christie's a tout de même fait 92500 $, ce qui est assez honorable pour ce bel objet de décoration qui nécessite cependant une sérieuse restauration.

Commenter cet article

Archives

À propos

Suivez l'actualité du peintre Hyacinthe Rigaud (1659-1743). Inscrivez-vous !